Vestiges de 1918 dans l’Aisne

Connu des passionnés d’Histoire Médiévale pour ses Cathédrales (Laon et Soissons), ses châteaux et ses églises, le département de l’Aisne (soit les pays historiques du Laonnois, du Soissonnais, du Vermandois et de la Thiérache) conserve en son sol d’importantes traces de la Grande Guerre. Depuis plusieurs années, c’est sûrement la Caverne du Dragon creusée sous le Chemin des Dames qui attire le plus de visiteurs. Cependant, d’autres localités conservent de véritables petits trésors pour les passionnés d’histoire militaire en général ou de poliorcétique en particulier. Voici quelques clichés.

DSC_0119
1 – Crépy-en-Laonnois :  plateforme du Pariser-Kanone, avec abris bétonnés.

– Trouver ces vestiges nécessite une petite expédition sur des chemins campagnards et forestiers (attention, le site est situé près d’une zone militaire). Cependant, il vaut amplement le détour avec la plateforme bétonnée et son creux octogonal en gradins. Le creux servait à fixer l’affûte et à l’orienter suivant la cible. L’emplacement de Crépy-en-Laonnois est l’un des deux confirmés avec celui de la Forêt de Saint-Gobain. L’hypothétique troisième site n’est, à ce jour, toujours pas localisé.

– La plateforme est flanquée de deux Blockhäuse qui servait d’abris aux servants et de postes de tirs. On notera que, contrairement à leurs pendants de la Seconde Guerre mondiale qui étaient coulés, les Blockhäuse de 1915-1918 sont formés par une superposition de couches bétonnées.


2 – Riqueval et Canal de Saint-Quentin : les Blockhäuse de la Siegfried Stellung (« Ligne Hindenburg »)

– Ces édifices défensifs, situés entre Bellenglise et Bellicourt, ont été bâtis sur les deux rives du Canal de Saint-Quentin afin de protéger le pont et le Touage de Riqueval. Il s’agit surtout de postes pouvant abriter des défenseurs avec mitrailleuses Maxim.


– Le Canal de Saint-Quentin fut pris par la Fourth Army britannique le 29 septembre 1918, suite à un assaut mené par le II US Corps de Windle, l’Australian Corps de Monash et le IX Corps britannique de Braithwaite, avec le concours de Tanks et Renault FT-17 et avec un puissant appui de plus de 1 600 pièces d’artillerie. Le Touage et le pont furent emportés de concert par les 2nd Australian Division et 46th (North Middland) Division.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s