Passchendaele (10) – La prise du « Polygon Wood »

– Après la prise du Plateau de Gheluveld, Herbert Plumer peut se consacrer à la prise de son prochain objectif, le « Polygon Wood » (ou « Bois du Polygone »). Ce bosquet alors complètement déchiquété forme une partie du dispositif défensif de la Wilhelm-Stellung qui verrouille la ligne située entre Zonnebeke et Poezelhoek, ainsi que l’accès à Broodseinde. Pour permettre cette offensive, la logistique et le Génie britannique se sont dépensés pour alonger les routes de même que les lignes ferroviaires et remplir les casiers d’obus.

4083943
– Pour cette nouvelle attaque, Herbert Plumer conserve le même procédé tactique, à savoir un puissant barrage d’artillerie derrière lequel progresse son infanterie, couplé à des tirs de neutralisation et d’interdiction dans la profondeur du dispositif ennemi. L’assaut contre le « Polygon Wood »  est confié aux Australiens du I ANZAC (1st, 2nd, 4th et 5th Australian Divisions) de William Birdwood Plumer charge également le X Corps de Thomas Morland (39th et 33rd Divisions) de mener respectivement des attaques de flanc vers Zonnebeke (nord) et Poezelhoek afin d’appuyer les Australiens. Simultanément, l’artillerie des VIII et IX Corps (flanc sud) doit déclencher un bombardement de diversion contre les positions allemandes de Zandvoorde et Warneton. Enfin, l’attaque de la Second Army, sera appuyée par 2 attaques des V Corps (Edward Fanshawe) et XVIII Corps (Ivor Maxse) de la Fifth Army contre « Aviatik Farm », « Vale House » (58th Division), la Cote 40, le carrefour de « Kansas Roads » (59th Division) et la voie ferrée Ypres – Zonnebeke (3rd Division). En face, le Gruppe « Iepern » qui défend alors la portion du front comprise entre Zonnebeke et Poezelhoek compte les 25. ID (H. von Dressler und Scharfenstein), 17. ID (A. von Gabain), 207. ID (M. Schrötter), 3. RD (R. Rusche) et 2. GRD (A. von Petersdorff).

– Cependant, dans la foulée de la prise du Plateau de Gheluveld, le Kronprinz Rupprecht ordonne à von Arnim de repousser les britanniques. Du coup, le 25 septembre dans la matinée, la 50. Reserve-Division (S. von Ende) déclenche une violente contre-attaque contre les positions de la 33rd Division (Reginald Pinney) sur la route Ypres – Menin, « Black Watch Corner » et Reutelbeek. Pour cela, la 50. RD a reçu le puissant concours de 44 batteries de Feld-Artillerie (artillerie de campagne) et de 20 lourdes. Une autre attaque frappe également la 20th (Light) Division dans le secteur du XIV Corps. Le feu allemand isole les fantassins britanniques de leurs arrières. Les 3 brigades en ligne de la 33rd Division (98th, 99th et 100th) subissent de lourdes de pertes, si bien que Reginald Pinney doit faire donner sa brigade de réserve – la 19th prévue pour la phase de leapfrogging – pour mieux encaisser le choc. Les combats sont particulièrement durs et l’alerte est d’autant plus chaude que « Black Watch Corner » et « Cameron House » tombent. Du coup, 3 Brigades de Pinney sont menacées d’encerclement par les Allemands. Du coup, Plumer ordonne à Birdwood de lâcher une partie de ses forces australiennes afin de prêter main forte à la 33rd Division – qui doit appuyer le flanc gauche de la 5th Australian Division pour l’attaque contre le « Polygon Wood ». Par conséquent, le Major-General Talbot Hobbs, patron de la division australienne charge la 15th (Victoria) Brigade (57th, 58th, 59th et 60th Battalions) d’épauler la 33rd Division. Les soldats de la 5th Australian Division – qui combattent bien mieux qu’à Fromelles l’année précédente* – contre-attaquent et reprennent une partie du terrain perdu par les Britanniques, tout en desserrant l’étau. Sauf que chez les Allemands, la pression ne se relâche pas. Ainsi, l’IR. Nr. 78 (19. RD) passe également à la contre-attaque, de même que des éléments de la 17. ID. Les combats sont particulièrement furieux durant la journée du 26 mais finalement, Australiens et Anglais parviennent à reprendre « Black Watch Corner », ainsi que « Cameron House ». Mais l’Opération de dégagement a néanmoins coûté 2 900 hommes à la 33rd Division et 1 200 à la 15th Brigade australienne. Avant de reprendre son attaque, la 33rd Division est relevée par la 23rd Division, qui a pourtant combattu vingt-quatre heures durant pour la prise du Plateau de Gheluveld (1).

menin-2
– Sans perdre de temps, Plumer décide de dégager le « Polygon Wood » (tenu par plusieurs bataillons de la 17. ID) en ordonnant au X Corps d’attaquer sur la gauche et au I ANZAC d’avancer sur la droite. Ce sont les 5th Australian Division de Hobbs et la 4th Australian Division (Ewen Sinclair-MacLaglan) qui est chargée d’investir ce qui reste du Bois et de s’y cramponner. Comme prévu, l’attaque démarre par un puissant tir de barrage d’artillerie, des tirs de barrage de mitrailleuses Vickers sur les tranchées ennemies et des raids de harcèlement par les appareils du RFC. La 39th Division (G. Cuthbert) et la 19th (Western) Division (G. Geoffreys) – rattachée au X Corps** – attaquent dans le secteur Bassevillebeek, y chassent les Allemands malgré les tirs de barrage et s’y cramponnent solidement (1). A 07h30, le premier objectif est donc emporté. Ensuite, la 5th Australian Division, appuyée par le feu de la 33rd attaque les positions de la 17. ID du « Polygon Wood ». Les mitrailleuses allemandes causent de lourdes pertes. Mais comme le fait remarquer Nick Lloyd, si les Australiens concèdent des trous dans leurs rangs, les Allemands se trouvent dans une situation précaire. La raison ? L’artillerie britannique (toujours) qui bombarde la ligne Flandern I Stellung (quatrième position défensive) et empêche la bonne arrivée des renforts et la bonne coordination de lar riposte (2).

– Finalement, encours de matinée (07h30), la 5th Australian Division qui finit par faire tomber la position fortifiée surnommée « la Butte » (« The Butte »). Avec étonnement, les « Aussies » reçoivent la reddition assez facilement de près de 200 Allemands et mettent la main sur 34 mitrailleuses. Parallèlement, la 4th Australian Divsion attaque par le nord, en évitant un tir de barrage de l’artillerie allemande et réussit à prendre ses objectifs et à s’approcher sensiblement de la Flandern I Stellung. Sa brigade de gauche parvient également à se souder avec l’aile droite de la 3rd Division qui vient de progresser vers Zonnebeke. Durant l’après-midi, les reconnaissances aériennes signalent que plusieurs régiments allemands se regroupent sur Broodseinde pour passer à la contre-attaque. Mais l’artillerie britannique tue vite le projet dans l’œuf. Le 27 septembre, les Allemands déclenchent une autre contre-attaque pour tenter de reprendre le terrain perdu mais elle est repoussée à la Lewis, au mortier Stokers et à la Vickers par les Australiens. Enfin, de son côté, sur le flanc nord la Fifth Army de Gough réussit à s’emparer d’« Aviatik Farm », « Vale House » et de « Kansas Roads »

– Pour la prise du « Polygon Wood », Britanniques et Australiens ont encore payé le prix du sang avec 14 000 tués et blessés. Pertes lourdes, certes mais encore, comme le note N. Lloyd, le chiffre des pertes allemandes (en comptant les prisonniers) qui s’étale jusqu’au début du mois d’octobre avoisinne les 38 000 hommes, ce qui cause des sueurs froides à l’état-major du Kronprinz Rupprecht (3). Mais dans son QG de Montreuil, Haig voit dans ce second succès de Plumer l’opportunité d’une attaque en force vers Broodseinde et Passchendaele et lui fait (encore) espérer une percée décisive.

* Lancée en juillet 1916 pour soulager le front de la Somme, l’attaque contre le secteur de Fromelles (Nord) particulièrement bien défendue et mal menée par le Général Richard Haking déboucha sur bain de sang. 5 000 soldats Australiens de la 5th Division furent tués, blessés et portés disparus. Avant la bataille, Andrew Russell, commandant de la 1st Australian Division refusa catégoriquement de lancer ses soldats à l’abattoir.
** La 19th (Western) Division était alors intégrées au IX Corps.


(1) LLOYD N. (Dr.) : « Passchendaele. A New History », Penguin Books, Viking, Londres 2017
(2) LLOYD N. (Dr.), Op. Cit.
(3) Ibid.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s