Bataille de la Somme : Ginchy et Guillemont – 2

4 – La Bataille de Ginchy

– Le secteur de Ginchy situé à la limite des 5. Königlich-Bayerisches-Infanterie-Division (Nikolaus von Endres) et 185. Infanterie-Division (Paul von Uthmann). Du coup, ce partage du dispositif, créant une jointure entre deux divisions, nuit à la coordination des défenses. Or, c’est précisément dans ce secteur que Henry Rawlinson veut frapper. Son but est de conquérir la portion de la seconde ligne allemande couvrant la Ferme Falfemont, Guillemont et le Bois de Leuze.

stretcher-bearers_attached_to_a_guards_battalion_moving_forward_near_ginchy_on_the_somme_14_september_1916-_q1214
– Le Groupe d’Armées Nord (GAN) doit attaquer sur les deux rives de la Somme. Cette fois-ci, ce sont les éléments de ses deux armées que Foch met à la peine. Ainsi, la VIe Armée de Fayolle doit attaquer sur la rive gauche avec le Ier Corps (Adolphe Guillaumat), le VIIe Corps (Georges de Bazelaire) et le XXXIIIe Corps (Alphonse Nudant), avec pour objectifs Cléry-la-Forêt et l’est du Ravin de Combles. De son côté, la Xe Armée de Joseph Micheler (avec le XXXIIIe Corps) doit reprendre Soyécourt (perdu début juillet), Vermandovillers et Bagneux. Elle doit donc pousser vers Maurepas, Le Forest, Rancourt et Frégicourt. Du côté britannique, Rawlinson confie l’attaque de Ginchy au XIVth Corps de Randolph Lambard, avec la 7th Division  de Herbert Watts, la 56th (London) Division de Charles Hull (déjà durement éprouvée à Gommecourt le 1er juillet) et la 16th (Irish) Division de William Hickie. Les objectifs du XIVth Corps sont le « Quadrilatère », le ravin de Combles (à la limite avec le Ier CA français formant l’aile gauche de la VIe Armée) et Ginchy. L’attaque du XIVth Corps doit être accompagnée d’un assaut de diversion menée par une brigade (la 164th) de la 55th (West Yorkshire) Division entre le Bois Delville et la lisière ouest de Ginchy.

– Le plan de Rawlinson et de Lambard prévoit que la 7th Division attaque en premier depuis l’est du Bois Delville, en direction des positions auxquelles on a donné le nom faisant référence à la bière : « Hop Alley », « Ale Alley », « Porter Alley », « Stout Alley » et « Pilsen Road ». L’attaque de la division de Watts doit s’effectuer avec les 22nd et 91st Brigades, avec l’appui de 1 Battalion de la 24th Division (XVth Corps), chargé de distraire les Allemands au nord-ouest du Bois-Delville. Ensuite, la 7th Division devra être relayée par celle des 56th et 16th Division qui doivent atteindre Ginchy et la route de Guillemont. L’attaque britannique commence le 3 septembre par un bombardement moins intense. Rawlinson a décidé de changer de tactique. Les pièces du XIVth Corps doivent fournir un premier tir de barrage lors du premier assaut, sans toutefois dévoiler toute leur puissance. Et à mesure que les fantassins progressent, les pièces de campagne et les canons lourds doivent allonger et leur tir en pilonnant et saturant la profondeur du dispositif allemand.

ginchy-map
– L’attaque de la 7th Division commence le 3 septembre depuis les positions à l’est du Bois Delville à 10h25. Mais si les 22nd (1st Bn. The Royal Welch Fusiliers, 2nd Bn. The Warwickshire Regiment, 20th Bn. The Manchester Regiment et 2nd Bn. The Royal Irish Regiment) et 91st (2nd Bn. The Queen’s, 1st Bn. The South Stafforshire, 21st et 22nd Bns. Manchester) Brigades parviennent à avancer de plusieurs centaines de mètres, capturant « Hop Alley ». Mais les Allemands ripostent rapidement et empêchent les britanniques d’avancer plus loin, d’autant que suite à une confusion dans la transmission des ordres, le Battalion de la 24th Division démarre son attaque en retard.

– Ainsi, des mitrailleuses allemandes couvrent bien « Ale Alley », interdisant aux Tommys de déboucher sur cette position. Une seconde attaque a lieu à 15h30. Quelques éléments de la 7th Division parviennent en bordure de Ginchy mais se font sévèrement rejeter sur « Porter Trench », excepté un groupe qui réussit à accrocher la route de Guillemont. Pire encore pour les Britanniques, un tir d’artillerie lourde allemande bien ajusté sectionne les fils de communication téléphonique. Arrêtant les frais pour le 3 septembre, Herbert Watts contacte son supérieur Henry Horne et lui demande de « libérer » sa 20th Brigade (2nd Bn. The Border, 2nd Bn. The Gordon Highlanders, 8th et 9th Bns The Devonshire). Mais Horne ne peut rien faire sans l’aval de Rawlinson qui avait ordonné à Watts de maintenir cette brigade afin qu’elle participe à une attaque générale. Après avoir correspondu avec Horne, le QG de la IVth Army donne l’autorisation à la 20th Brigade de rejoindre les positions de sa division à l’est du Bois Delville. D’abord prévue pour le 4, l’attaque est reportée au 5. Après un second report, la 20th Brigade part à l’assaut de Ginchy à 08h00. Les restes du village sont vite occupés mais les Allemands s’en sont retirés pour mieux contre-attaquer. Et ils rejettent les Britanniques sur « Porter Trench » et « Stout Trench ». Une nouvelle attaque a lieu le lendemain 6 septembre mais est aussitôt arrêtée par un violent tir de mitrailleuses Maxim. Watts constate alors que sa division est complètement fatiguée et n’a pas la force et l’allant nécessaires pour emporter les seules lignes allemandes. La 7th Division reste alors à surveiller la lisière du Bois Delville.

Le 9 septembre, Rawlinson ordonne à Lambard de lancer ses deux divisions à l’assaut de Ginchy. L’attaque démarre 16h45. La 56th (London) Division part sur le flanc droit et 1 Battalion de sa 169th Brigade (1/2nd, 1/5th, 1/9th et 1/16th Bns London Regiment) réussit à accrocher la bordure sud-est du Bois de Leuze et établit une lignée défensive le long du Ravin de Combles. Un autre battalion réussit à occuper la portion de route située dans le Bois des Bouleaux, avant d’avancer au nord-ouest de la route Guillemont – Morval et sud-est du « Quadrilatère ». La 168th Brigade (1/4th, 1/12th, 1/13th et 1/14th Bns London Regiment) avance vers le nord-est depuis le sud de la ligne Bois de Leuze – Route de Guillemont. Malgré des pertes, la brigade parvient à gagner la tranchée allemande s’étendant du « Quadrilatère » au Bois des Bouleaux et y réussit à consolider le terrain conquis. De petits groupes d’Allemands tentent de contre-attaquer mais ils sont repousser par des tirs de mitrailleuses Lewis. Mais lorsque les Britanniques veulent reprendre leur avance, l’artillerie lourde allemande redonne de la voix et empêche toute avance au-delà des premières lignes du « Quadrilatère ». En outre, le No 9 Squadron RFC  relève à tort que le « Quadrilatère » est tombée aux mains des soldats irlandais de la 16th Division.

– Celle-ci attaque avec 2 brigades sur le flanc gauche du XIVth Corps, mais avec des soldats fatigués par les combats qu’ils ont dû mener devant Guillemont. Mais les deux brigades, 47th (droite) et 48th (gauche),  sont arrêtées par des tirs de mitrailleuses et d’artillerie. Néanmoins, durant l’après-midi, une partie de la 47th Brigade réussit à progresser sur la route Guillemont-Ginchy et à s’emparer du « Croissant de Hans », en bordure ouest de Ginchy, en fin d’après-midi. Après la phase de consolidation, 2 Battalions supplémentaires bondissent à partir des positions conquises pour conquérir le village de Ginchy. Après de furieux engagements, les Irlandais, notamment le 6th Bn. Connaught Rangers,  réussissent à s’emparer de 200 prisonniers de l’IR. Nr. 88 et à chasser le reste des combattants ennemis vers la route Flers – Morval.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s