« Guerres & Histoire » – Aleksei Broussilov

Chers lecteurs, chères lectrices, il y a peu, je vous parlais du Général Aleksei Alekseievitch Broussilov, officier de Nicolas II considéré comme le plus capable. N’ayant guère pu me rendre à Moscou et ne parlant pas russe – à mon grand regret – je n’avais pu rassembler que des informations axées sur le parcours « opérationnel » du personnage.

SVGH_0030_1_Couv_BAG ok-SANS CB.indd
– Je peux maintenant critiquer mon propre article en dressant la comparaison avec celui rédigé par Jean Lopez et Yasha MacLasha dans le dernier numéro de « Guerres & Histoire » dans la rubrique « Etats de service ». S’appuyant sur les archives entreposées à Moscou comme les récents travaux de l’historien russe Alekseï Nelipovitch, les deux auteurs livrent un regard mesuré sur le général russe. Sans remettre en cause nombre de ses qualités qui lui permettent d’émerger au milieu d’une coterie de généraux, l’article montre comment à l’été 1916, Broussilov a manqué l’occasion d’infliger à la Triple Entente une défaite qui aurait pu faire changer le cours de la guerre à l’Est et – peut-être – de retarder la chute de Nicolas II.  Enfin, l’article s’attarde sur le basculement du personnage dans le camp des Bolchéviks, engendrant une critique mémorielle post-mortem à son égard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s